Cahier de vie – Films

4e:  » Illégal »

Le film commence et les minutes passent. Je ne savais pas de quoi le film parlait, il ne m’a pas choqué car je sais que le monde peut être cruel avec n’importe qui et n’importe quand et que tout bonheur est mental et éphémère.
Un film très intéressant sur ce qui se passe dans certains centres fermés et le comportement violent de policiers. Un film qui oblige les gens à ouvrir les yeux sur la dur réalité de la vie. »
Fanny, 4D
Aujourd’hui, nous avons regardé le film qui se nomme « illégal » qui a pour thème l’immigration. Tania, arrivée de Russie et commence à vivre en Belgique. Elle se fait contrôler par la police,  mais la police comprend que ses papiers sont faux alors l’attrape mais son fils Ivan s’échappe. Avant que les polices l’aient attrapée, elle avait brulé ses doigts pour ne pas donner d’empreinte au cas où elle se fait arrêter. Par la suite, elle est mise dans un centre fermé pour femme et famille. Après 18 jours, elle se fait questionner mais ne donne pas son identité par peur de retourner en Russie. Son fils dit qu’il travaille pour un mafieux, Nowak, pour gagner de l’argent.
Tania a donnée le nom de sa copine « Zina » comme étant son identité, et comme Zina avait fait une demande d’asile en Pologne, elle est menacée d’être expulsée en Pologne. Dans le centre elle avait une amie qui se nomme Aissa, les polices l’ont tapée car elle a aussi résisté pour ne pas monter dans l’avion, par après elle s’est pendue. Ils ont fait monter dans l’avion Tania, dans l’avion où il y avait des voyageurs, elle a crié et a demandé de l’aide. Elle n’est pas partie, car le pilote les a fait descendre et pour cela ils ont tapé de façon légale avec un matelas. Elle s’est enfuie de l’hôpital et a retrouvé son fils.
Ce film m’a beaucoup touchée, car j’ai vu ce que les gens vivent pour avoir de bonnes conditions de vie et n’ont pas la chance de vivre comme nous en sécurité. Ceci montre le courage d’une mère, c’est ce que j’ai aimé le plus. »
Betul K. 4E

4: « les chevaux de dieux « 

Nous sommes allés au cinéma à la galerie royale en ville. Nous avons regardé un film : les chevaux de dieux. Cette histoire nous parlait des enfants qui vivaient dans les bidonvilles à Casablanca au Maroc, les souffrances qu’ils ont vécues et les malheurs qu’ils ont endurés. C’est un lieu où le plus fort règne.
Appréciation : J’ai bien aimé le film car j’adore aller au cinéma, je l’ai trouvé vraiment intéressant, il y avais des extraits que je n’ai pas assez aimé et c’est normal car un ne peut être parfait. j’espère en tout cas que nous irons assez souvent au cinéma. »
Bilal, 4E
Un petit garçon d’un peu près 10 ans, Yashine  et son frère Hamid d’un peu près 13 ans vivent au milieu de la violence , de la misère et de la drogue. Quand ils ont grandit , Hamid est en prison , a sa sortie , il avait changé , il était devenu islamiste . Hamid influence son frère et ses amis à devenir comme lui. Ils se sont beaucoup entrainés. Et puis un l’imam leurs annonce qui ont été choisis pour devenir des martyrs.
Impression : j’ai beaucoup aimé le début du film, c’était marrant sa montrer la vraie vie du Maroc. Vers la fin du film,  j’ai moins aimé car ils ont montré  une mauvaise image des musulmans , comme des terroristes . Par exemples si un non-musulman regarde ce film, il va avoir peur des musulmans ; enfin, c’était juste un exemple. »
Meryem 4D
Nous avons été au cinéma pour voir le film « les chevaux de dieux ». Ce film parle de deux frères issus d’une famille pauvre habitant dans les bidonvilles à Casablanca, plus précisément Sidi Moumen en 1994. Ces garçons grandissent et au fil du temps, ils tombent dans la drogue, la violence, l’alcool, le vol etc…. Un des frères a été ensuite arrêté par les policiers et a été condamné à deux ans de prison ferme. A sa sortie cet homme devient un autre très différent de ce qu’il était. Grâce à la prison il a pu devenir quelqu’un de bien dans sa religion. Ensuite il conduit son frère et certains de ses amis à devenir pareils. Malheureusement ils ne sont pas devenus meilleurs car ils ont été manipulés par des hommes extrémistes et eux-mêmes le deviennent plus tard. Quand ils ont été bien éduqués. Ils sont conduits dans le centre de Casablanca ou faut savoir qu’il y’a beaucoup de personnes. Dans un bar nommé «  Casa Espagne ». Pour mettre fin à la vie de tous ces pauvres personnes. En explosant le bar tout simplement avec des bombes.
Personnellement ce film m’a vraiment touchée dans le contexte des gens qui n’ont rien fait. Ils sont venus seulement prendre du bon temps dans le bar et ils sont ensuite morts. J’aurais préférée que ces deux garçons deviennent drogués à la place de devenir extrémistes et d’être manipulés par ce genre de gens. J’ai aussi l’impression que ce film a beaucoup salit la religion Islamique et donne une mauvaise, fausse image de l’islam des Musulmans. Etre Musulman ce n’est pas se promener avec des bombes et vouloir exploser chaque endroit. Je suis vraiment honteuse et triste que ce film envoie ce genre de messages aux autres. Je comprends bien maintenant pourquoi les personnes extérieures nous insultent soit d’extrémistes soit de Ben Laden. »
Dina 4D
Avec les élèves de 5ème et 6ème nous avons vu un film intitulé « les chevaux de dieu ». Ca parlait de l’islam, du terrorisme et surtout de comment on peut facilement se faire influencer.  Ça se passait à Casablanca dans un bidonville. L’histoire de quatre garçons qui vivent dans la pauvreté et qui ont fait des bêtises, comme aller en prison, fumer, tuer quelqu’un etc. Et du jour au lendemain un groupe d’islamiste vont leur monter la tête en leur disant « tu dois prier pour aller au paradis, tu dois moins voir ta famille, savoir te battre etc ». Jusqu’à leur dire de mourir en martyr. Ca consistait à aller en ville dans un restaurant  où il y avait des ‘mécréants’ et se tuer avec une bombe en disant «  ALLAH O AKBHAR »  et donc tuer les personnes aussi présentes.
Impressions : J’ai apprécié le film car ca parlait de la pauvreté qu’il y a au Maroc et comment faire pour survivre à cela. Mais ce que j’ai moins apprécié sais que ca montrait une mauvaise image des musulmans. 
Sarah 4E

3 et 4e: Novembre: « Wadjda » 

Nous avons été au cinéma, à a galerie de la reine et nous avons regardé le film.
MAGNIFIQUE !
Même le fait que le film soit en arabe, ca ne m’a vraiment pas empêché d’apprécier. J’ai été touchée par la fin ! Et il y avait quelques scènes qui étaient vraiment drôles. Je me sentais concernée parce que je suis aussi musulmane.
Très chouette sortie !
Sihame, 3E
Nous sommes partis de l’école à 13h. Arrivés là-bas, les présences ont été prises, et nous nous sommes installés dans la salle. Le film était sous-titré, au départ je n’ai pas aimé, mais au fur et à mesure  le film m’a intéressée. C’était sur le droit des femmes. Les femmes en Arabie Saoudite ne sont pas libres, elles n’ont pas le droit à la parole contrairement aux hommes. Je pense bien que nous ici en Belgique nous sommes libres et nos droits sont protégés contrairement aux femmes qui vivent là-bas. Moi, personnellement, j’ai bien aimé ce film, j’ai appris des choses j’ai compris que j’avais de la chance…
Rukiye, 3E
C’est un film qui parlait d’après moi de l’inégalité des sexes. La femme n’a pas les mêmes droits que les hommes. Elle ne peut sortir la tête non couverte. C’est très mal vu.
J’ai aimé ce film car il reflète bien les pays islamiques. Il est très chouette. Je l’ai d’ailleurs recommandé à ma mère tellement que j’ai aimé.
Jihad, 4E
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s